LA BELLE AU BOIS DORMANT: musique de Tchaïkovski conte de Perrault et Grimm

  • PDF
  • Lien de la page

 

 

La Belle au bois dormant est un ballet en un prologue, trois actes et cinq tableaux représenté pour la première fois le 15 janvier 1890 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, avec une chorégraphie de Marius Petipa et sur une musique de Tchaïkovski (opus 66), inspiré du conte de Charles Perrault et des frères Grimm.

 

 

 

 

Il existait déjà une version de Jean-Pierre Aumer représentée pour la première fois le 27 août 1829 à l'Opéra de Paris, sur une musique de Ferdinand Herold et un livret d'Eugène Scribe.

 

 

 

 

Dans cette version, Marie Taglioni tenait le rôle d'une naïade, tandis que Lise Noblet remplissait celui d'Iseult.

 

 

 

 

La version de Tchaïkovski est un hommage à la France de l'Ancien Régime, dans laquelle Petipa inscrit des mouvements d'ensemble construits avec rigueur, et des pas de solistes brillants qui figurent parmi les morceaux les plus accomplis du répertoire classique. Ce ballet s'imposera d'ailleurs comme son chef-d'œuvre.

 

 

Continuer la séléction voir le devis