Musique de l'Inde: Groupe Bollywood, Danseuses Indiennes, Concert de Sitar

Bienvenue dans le plus exubérant des voyages initiatiques: une plongée au coeur du continent indien et des musiques surgies d'une immensité tendant vers l'infini, du Pakistan jusqu'au Sri Lanka en passant par le Népal. Quant à la richesse de la musique folklorique de l'Inde en tant que telle et ses Etats, elle est proprement en profondeur insondable, du Bengale au Cachemire...

 

Lire la suite ↪

SOIREE BOLLYWOOD DANCE
Danseuse soiree bollywood
SOIREE BOLLYWOOD DANCE : show dance indien
> + d'info
SPECTACLE BOLLYWOOD SHOW
SOIREE BOLLYWOOD SHOW : la fête des Indes
> + d'info

Oubliez la carte IGN, pardon Google Maps, pour ce genre d'aventure, où même des substances illicites font parfois partie du tableau: la musique indienne flirte en toute simplicité avec l'essence divine, et donc pour les intimes, c'est souvent un happening orgasmique avec des super-héros que sont Shiva, Brahma ou encore Sarasvati.

 

Et là vous pensez qu'avec un peu de pop-corn, cette superproduction musicale indienne va s'absorber comme une oeuvre d'Hollywood, et d'ailleurs Bollywood n'est pas loin. Sauf que pour tout comprendre il faut faire table rase de la musique occidentale... Gasp! Et oui, la musique indienne est savante, et non pas harmonique, elle est modale et se nourrit à fond d'humeurs, d'improvisation et de solos.

 

 

 

 

 

Pyramide de danseurs indiens en costume traditionnel de soie et joueur de tabla lors d une soiree bollywoodSanskrit, Parsi et Comédies Musicales en Hindi

 

Enfin dans cette musique bigrement savante, nord et sud se distinguent. Priorité au chant au sud de l'Inde avec violon et tambura. et au nord, la musique hindoustanie fait du sitar l'instrument roi, soutenu par les tabla. Et au Sitar, Ravi Shankar est mondialement icônique (parlez-en aux Beatles).

 

Maintenant oublions aussi les Dieux, les castes et le reste. Faisons simple comme dans une chanson populaire, façon Claude François, et alors pour faire la fête, sans toutefois oublier la tradition et la transcendance, livrez-vous corps et bien au typhon Bollywood !

 

 

Bollywood, contraction de Bombay et Hollywood, une production annuelle de centaines de films musicaux et fleuves de 2 à 3 heures en langue hindi, devenue une industrie mondialisée vers 2000. Comédies musicales, danses folkloriques et modernes, du disco au hip hop, les troupes et choeurs font aussi leur effet de par le nombre et la multiplicité des costumes.

 

Oublions les plagiats au niveau des scénarios empruntés donc aux productions d'Hollywood et préférons les massala, ces mélanges de mélodrames, action, et même violence ou humour, inspirées tout autant de divinités hindoues que de MTV.

 

 

 

 

 

Inversement le cinéma bollywoodien bien après ses origines louées via clips et surtout cassettes audio, renverra sa magie aux films musicaux occidentaux comme le parisien "Moulin Rouge " en 2001, jusqu'au jackpot mondial en 2008 "Slumdog Millionaire".

 

Cependant la culture est sauve, même à Bollywood, impossible de ne pas percevoir l'esprit des anciens drames musicaux et dansés en sanskrit ou encore le fameux théâtre parsi. ©