Groupe Irlandais: Musique Gaélique, Orchestre Irish Pub Rock, Fête de la Saint-Patrick et Concert de l'Eire

Vous vous dites que la musique irlandaise c'est la tournée des grands ducs, version pubs beuglants avec pintes à volonté... Mettez-vous plutôt sur pause, car c'est plutôt la sage harpe qui partageait la vedette avec un poète chantant les louanges des chefs de clans gaéliques vers le IXème siècle.

 

Lire la suite ↪

1 THE IRISH CREAM SHOW : musiques celtiques et irlandaises
THE IRISH SHOW : musiques celtiques et irlandaises
> + d'info
2 JOHN IRISH GROUP : Saint Patrick irlandaise
Wiskey, crème fraîche et Rock and Folk
> + d'info

Les musiques de danse prennent le dessus vers le XVIIième siècle avec la grande vague d'émigration et se répandent en Amérique et au Royaume-Uni. Elles se confondent avec la musique celtique, empreinte du sentiment national irlandais et des inspirations mythologiques (Bono pausant en héros mondial n'est pas si loin, U think 2 ?)...

 

Dégustez les instruments typiques irlandais: après le règne de la harpe, survivent bien sûr la cornemuse et la flûte; le bodrahn, intrument à percussion avec sa membrane en peau de chèvre, et puis encore le délicieux violon, l'accordéon, le banjo, le bouzouki et puis le rock électrifia tout ça à grands riffs de guitare: celle de Gary Mooore, The Pogues, The Cranberries, Sinead O'Connor, Simple Minds ou ce bloody groupe called... U2.

 

Jeune musicienne irlandaise en costume vert de la saint patrick souriant derriere l archet de son violonBière ou Whisky mais d'abord Cornemuse

 

Vous l'avez compris la musique irlandaise est un rayon d'énergie qui n'a cessé de se concentrer avant de connaître son big bang en 1947 au Devonshire Arms, ce pub de Londres qui va donner le tempo à travers le monde, avec comme point d'orgue, la mythique Saint-Patrick, célébrant le saint-Patron de l'Irlande, le 17 mars, non pas fête nationale mais à l'origine fête religieuse chrétienne.

 

Se mondialisant peu à peu, la Saint-Patrick devient laïque, gaélique, écologique et voire (ou boire) un brin alcoolique, via la bière Guiness ou le whiskey donnant sa fièvre à l'irish coffee (à consommer avec qui vous voulez mais au moins avec modération). Et puis cette fête, on la croirait aussi à l'origine de la mode écolo du green-washing avec ses trèfles qui donnent la baraka et sa couleur verte que tous les défenseurs de la planète s'arrachent aujourd'hui.

 

Politique aussi, la Saint Patrick ne deviendra fête nationale que quand l'Ulster ne sera plus britannique, et en attendant elle est mondialiste, de New York au Québec jusqu'à tous les pubs parisiens et fêtes de société qui veulent mettre la bonne pression (pas que dans les bars). ©